LE COMTE DU W. BONATTI  ◊  Niels Schack ◊  finissage le jeudi 18 décembre à 18:00

Le comte du W. Bonatti

Niels Schack

FINISSAGE LE 18.12 – 18:00

Le comte du W. Bonatti est une exposition individuelle de Niels Schack, invité par le collectif HOY à l’Espace 3353. Il s’agit de la première exposition en Suisse de l’artiste autodidacte, qui présente des peintures réalisées in situ inspirées d’un récent voyage en voilier durant lequel il entreprend la lecture du Comte de Monte Cristo. Le livre se transforme en une expérience augmentée du séjour en mer, où réalité et fiction s’entremêlent.

I could be easy to swallow

Nathalie Preisig
Aso Mohammadi
Gianmaria Andreetta & Ivan Cheng

Raconter le geste de prendre voix pour faire récit.
Entendre la prise de parole en tant que prise de position politique, en tant qu’affirmation d’un «je» situé, tour à tour humain, animal, machine.

Vernissage le 25.09.19
Finissage le 02.11.19

NO BREAK SPACE

La Cuisine Sauvage
@ BIG (Biennale interstellaire des espace d’art de Genève)

Lors de la Biennale interstellaire des espaces d’art de Genève, l’Espace 3353 invite la Cuisine sauvage de Mathilde Raimond et Louis Danjou à envahir la capsule néo-futuriste d’un fumoir tentaculaire – des oeufs doucement fumés la journée sont déshabillés et dégustés tous les soirs.

Installation pendant la BIG, du 28.06.19 au 30.06.19

Back to Banana – un mystérieux écart

Exposition collective proposée par Anaïs Bloch, Arnaud Cuerel, Roger Gaillard, Elisabeth Jobin et Vicente Lesser, réalisée dans le cadre du Work.Master, HEAD – Genève.

Ré-interprétation et appropriation de l’archive Écart.

Vernissage le 25.06.19
Exposition du 26.06.19 au 25.07.19

FLY-I CATCHER

Valentina Minnig

À l’occasion de sa première exposition en Suisse romande, Espace 3353 invite Valentina Minnig à investir le lieu pour une exposition individuelle. Basée à Zurich et ayant grandi aux Grisons, l’artiste aborde dans son travail les réalités contemporaines de la vie rurale et agricole suisse. À travers l’utilisation anarchique de différentes technologies, elle adresse l’interface entre nature et civilisation – avec une perception humoristique des enchevêtrements entre vie quotidienne et progrès technologique.

Vernissage le 23.05.19
Exposition du 24.05.19 au 23.06.19

X ; Y ; Z

Veronica Casellas Jimenez et Vincent Locatelli

Qu’en est-il de Z qui est en avance sur son temps?
X perçoit à peine l’existence de Z,
Y est naturellement beaucoup plus proche de Z que de X.

Pour leur première exposition en collaboration, Veronica Casellas Jimenez et Vincent Locatelli mettent en espace une pratique fictionnelle de l’archéologie, muséographie imaginée de voyageurs du temps. L’installation, réalisée in situ, opère un déploiement dans le plan, des étirements de l’espace-temps et évoque des formes de constructions vernaculaires ou de possibles technologies retro-futuristes.

Vernissage le 28.03.19
Exposition du 29.03.19 au 02.05.19

La lune dans un oeil

Collectif Ceres

Le collectif de scénographie genevois Ceres est invité dans le cadre d’une résidence de recherche d’un mois à l’Espace 3353. Travailler dans un espace d’art permet alors de quitter la scénographie pour l’installation, immersive, évolutive où les pratiques individuelles des membres du collectif ressurgissent, se toisent, se croisent et se font écho.

Résidence du 07.01.19 au 21.02.19
Vernissage le 22.02.19

Le ciel sous tous les corps

Pamina de Coulon
Aurélie Strumans
Anaïs Wenger

Le temps d’une soirée, l’Espace 3353 est l’hôte de trois interventions performatives où récits personnels, corps et images se confrontent. Les artistes invitées présentent des travaux qui mettent en avant des pratiques quotidiennes, pratiques de résistance, pour (re)penser les environnements naturels et artificiels que nous habitons.

Soirée performative le 19.12.18
Exposition du 20.12.18 au 04.01.19

Aujourd’hui pour oublier

Nadia Elamly
Collectif GALTA (Aurélien Reymond & Medi Spiegelberg)
Reto Müller
Association Contrepoint (Marie Mayoly & Sebastian Vargas)

L’ouverture d’un nouvel espace d’art est prise comme point de départ pour interroger l’agencement et l’occupation des sphères de collectivités publiques et les relations qui s’y tissent. L’exposition inaugurale regroupe les pratiques de quatre artistes et collectifs actifs dans les domaines de l’écriture, de l’architecture, du design et des arts visuels autour d’une réflexion sur les utopies urbaines.

Vernissage le 18.10.18
Exposition du 19.10.18 au 25.11.18