LE COMTE DU W. BONATTI  ◊  Niels Schack ◊  vernissage jeudi 14 novembre 18:00-22:00

Back to Banana – un mystérieux écart

 

Exposition collective proposée par Anaïs Bloch, Arnaud Cuerel, Roger Gaillard, Elisabeth Jobin et Vicente Lesser, réalisée dans le cadre du Work.Master, HEAD – Genève.

À la fois groupe d’artistes, galerie, maison d’édition, librairie et salon de thé, le collectif Ecart, basé à Genève durant les années 1970, a amassé une vaste archive autour de ses activités artistiques proches de Fluxus – de l’édition à la performance, en passant par l’exposition et le Mail art. Réuni par les artistes en charge du lieu, le fonds tient davantage de l’accumulation d’éléments de toutes sortes que d’une tentative de documentation systématique des activités du groupe et de son artist-run-space, tant il mêle des documents et des œuvres sans faire de distinction.

Durant un semestre, l’équipe du LabZone Ecart de la HEAD – Genève a parcouru ces archives pour en faire ressurgir des histoires parallèles. Loin de vouloir raconter l’histoire du collectif Ecart, les propositions du LabZone Ecart cherchent au contraire à s’émancipent de du fonds dont il ne retient que des éléments disparates, marginaux et subjectifs, auxquels il s’agit désormais de substituer d’autres voix, de réactiver, voire de pirater. Aux gestes d’Ecart, l’équipe substitue les siens pour donner à cet épisode de l’histoire de l’art genevois la possibilité de réintégrer un présent, celui de cinq pratiques contemporaines, au sein d’un nouvel artist-run-space.

Texte de Elisabeth Jobin