LE COMTE DU W. BONATTI  ◊  Niels Schack ◊  vernissage jeudi 14 novembre 18:00-22:00

La lune dans un oeil

 

Collectif Ceres

Célébrer deux années de collectivité et prendre le temps et l’espace de recherche nécessaires à l’élaboration d’une proposition. Travailler dans un espace d’art permet alors de quitter un temps la scénographie pour l’installation. Les pratiques individuelles ressurgissent, se toisent, se croisent, se font écho. 

Après six semaines de résidence à l’Espace 3353, le collectif Ceres propose une installation immersive et évolutive, comme la rencontre entre quatre pratiques, habituellement modelées pour n’en former qu’une.

À travers un espace éphémère et dévoué à l’expérimentation, les membres de Ceres réfléchissent ensembles aux propriétés sensorielles des matérialités qu’elles évoquent et se ré-approprient. Les compositions se construisent par strates. Volonté de tronquer nos perceptions avec un décor de nature en trompe l’oeil. À la manière d’un collage, les contrastes s’accumulent et les couches se parent de mille détails. Les perceptions sont floutées, reste l’artificiel, ce que l’on croit voir. 

Toujours centrale, la notion d’être citadin face à l’être naturel, se confronte ici à des mises en scènes possibles d’un espace rêvé, aux frontières du kitsch, qui questionnent nos sensorialités propres. La présence de l’eau se perd dans des projections numériques qui visent à créer un effet réfléchissant, hypnotique.

Le collectif Ceres réaffirme son agilité à inventer des espaces atypiques qui voguent entre naturel et artificiel et nous amène une fois encore à repenser notre rapport à l’environnement urbain tel qu’on le vit quotidiennement.

Texte d’exposition et biographie du collectif